Seuls les clubs ayant participé aux activités de l’année seront à l’Ag du 26 février »

Avant l’Assemblée Générale Annuelle du 26 février prochain, le président de la Fédération, le Générale de Brigade, Soumahoro Gaoussou fait certaines précisions.

Bonjour président, une année passée à la tête de la fédération. Plusieurs actions entreprises. Comment jugez-vous l’année écoulée ?

Bonjour à vous aussi. Effectivement nous pouvons dire que le bilan de la première année est quand même positif dans la mesure où après notre élection à la tête de la fédération ivoirienne de boxe (FIB) nous nous sommes établis des objectifs à court, moyen et long thème. A court thème c’était l’organisation de la fédération elle même. Vous le savez, nous avons hérité d’une fédération qui était dans un état critique. Et donc nous avons voulu mettre en place les structures administratives et d’autres structures qui dépendent mêmes de la fédération. C’est ce que nous avons fait. La tenue des états généraux nous a permis de dégager un certain nombre de choses ayant abouti à mettre en place la fédération en tant que structure normalement constituée.Pour votre gouverne, c’est maintenant que nous venons d’avoir un agrément. Sinon la fédération n’avait jusque-là pas d’agrément. Le court thème consistait aussi à ce que nous puissions entrer dans l’international. La fédération étant sous sanction, elle était éloignée des compétitions internationales. Nous avons pu accéder dans les instances internationales grâce notamment au concours du président de la Confédération Africaine de Boxe, M. Azad Kelani Bayor. Et au concours du président de l’Association Internationale de Boxe Amateur, Dr Ching Kuo Wu. Nous avons organisé l’Assemblée générale extraordinaire de la confédération africaine en Côte d’Ivoire en juin dernier et nous avons participé au championnat d’Afrique à Casablanca. Sans oublier les éliminatoires des J.O à Yaoundé au Cameroun. Vu tout cela nous pouvons dire que la première année de notre mandat aura été largement positive. Maintenant il y a toujours dans nos objectifs, l’organisation d’un championnat. On revient de 10 années de difficulté. Au niveau du championnat national nous avons essayé une formule qui ma foi pourra être jugé et débattu au cours de l’Assemblée générale de la fédération le dimanche 26 février prochain à l’hôtel Palm club de Cocody à 9h. Au sortir de là,nous verrons s’il faut reconduire dans la même version ou faire une version plus adaptées. Je cite aussi les relations avec les sponsors qui sont désormais au beau fixe.

Quels sont les perspectives pour 2017 ?

Pour 2017 nous allons passer du court thème pour aboutir au moyen terme.A ce sujet,l’organisation des compétitions internationales feront partie de nos préoccupations. Au niveau de la Côte d’Ivoire nous allons déjà accroître les compétitions internes. Au plan international, nous allons faire des compétitions amicales. Notamment avec la mise en place de jeux ivoiro-burkinabé, ivoiro-guinéens, ivoiro-malien, etc. Nous allons faire en sorte que la zone B puisse véritablement fonctionner.Et nous allons aussi participer aux championnats d’Afrique de boxe qui va être organisé à Brazzaville. En plus de cela nous organiseront la Coupe Félix Houphouët Boigny. Cet autre challenge prendra en compte les 16 pays de la zone 2. Mais là, nous comptons inviter d’autres pays extérieurs à notre zone. C’est comme cela qu’a procédé l’Afrique du sud qui avait invité en plus des athlètes de sa zone, d’autres pays quand il s’est agir d’organiser le trophée Mandela.


Un mot sur l’Assemblée générale annuelle du dimanche 26 février prochain ?

L’Assemblée générale de la FIB sera organisée en fonction des textes que nous avons mis en place. C’est à dire que pour participer à l’Assemblée générale, il faut avoir participé à la vie de la fédération durant l’année en cours. C’est ce qui est écrit dans nos textes. Il est dit dans les règlements que pour participer aux Assemblées Générales, il faut avoir participé aux compétitions de l’année en cours. Et si vous n’y avez pas participés c’est à dire que vous n’êtes pas un membre actif de la fédération. Et donc cette A.G ne vous concerne pas. Il faut avoir participé à la vie associative de la fédération. Quand nous avons fait les états généraux, nous avons procédé au recensement des clubs en règle selon nos dispositions statutaires. Sur les 79 clubs qui avaient été déclarés on a pu avoir que 25 clubs qui ont pu participer au championnat. Ce sont ces clubs qui participeront d’office à l’Assemblée générale du 26 février prochain. Si vous êtes un club qui n’obéit pas aux normes selon les statuts vous ne pourriez pas participer à la rencontre. Il faut que ce soit clair car ce sont les dispositions statutaires. Nous ne pouvons faire autrement que de les respecter.

Vous semblez intransigeant là-dessus !

Bien sûr parce que pour que vous puissiez parler pour la fédération et au nom de la fédération il faudrait être e règle vis-à-vis des dispositions statutaires. C’est une règle sur laquelle on ne transige pas.

Votre mot de fin ?

Je demande à tous les acteurs de la boxe Ivoirienne de venir participer aux activités de leur fédération. Ce n’est que par cette façon que nous allons pouvoir progresser.Je demande aussi à tous ceux qui ne sont pas à jour de se mettre à jour et de venir augmenter le nombre que nous sommes de sorte que nous puissions avoir des compétitions à la hauteur et des athlètes à la hauteur. C’est de cela qu’il s’agit maintenant. Avec toutes les joutes internationales qui ont cours au niveau de la fédération, beaucoup de compétition sur le plan continental et mondial. J’exhorte donc tout le monde à venir participer de façon positive à l’avancer de notre fédération.

Gora Thomas

Saison 2017 Voici le calendrier des activités :- Le comité directeur de la Fédération Ivoirienne de boxe (FIB) a proposé un calendrier d’activités au titre de la saison 2017. Un calendrier qui du reste, a été approuvé et validé par tous les participants à l’Assemblée générale Ordinaire.
Assemblée Générale Ordinaire :- Les clubs approuvent la gestion du comité directeur Les acteurs de la boxe ivoirienne sont unanimes quant à la bonne gestion de la Fédération Ivoirienne de Boxe (FIB). C’est ce qui ressort de l’Assemblée Générale Ordinaire tenue le samedi 15 avril dernier à l’hôtel Palm Club des 2 Plateaux. A cette occasion, le Général Soumahoro Gaoussou, président de la fédération, a fait le point des activités et des actions menées depuis l’avènement de son équipe depuis le 10 mai 2015.
Trophée Félix Houphouët Boigny :- Le Gouverneur Thiam Augustin donne son accord ! Le Gouverneur Thiam Augustin aux côtés de la fédération
Gala International :- Affery a vibré avec les rois du ring ! Les boxeurs ont régalé les populations d’Afféry Véritable régal à Afféry !
Visite : La tutelle satisfaite du travail de la fédération :- Visite : Les Inspecteurs du ministère des Sports satisfaits de la fédération La Fédération Ivoirienne de Boxe (FIB) a reçu dans la matinée du mercredi 15 mars dernier, une délégation composée des inspecteurs du ministère des Sports et des Loisirs. Conduite par Houet Norbert, cette délégation de plus d’une dizaine de membres a rendu visite à la fédération afin de s’enquérir des conditions de travail des membres du comité directeur et surtout prendre connaissance du travail réalise jusque-là par le Général Soumahoro Gaoussou, président de la FIB.
Gala d'Affery: Mobio Henri le triple champion d’Afrique sur le ring :- Huit (8) ans après avoir livré son combat professionnel et conservé pour la 3è fois sa ceinture de champion d’Afrique des lourds légers (2008), Henri Mobio Bessé alias ‘’Sonny MB’’ remet les gants.Ce sera à la faveur du gala de boxe qui sera organisé le 25 février prochain à Afféry.
 
 
Fédération Ivoirienne de Boxe, ® Novembre 2015 - Tous droits réservés